Voyage au cœur des émotions

Voyage au cœur des émotions

Bonjour chers amis!

Je suis heureuse de vous partager mon tout nouveau projet! Je suis auteur pour le magazine fun et créatif de Fabienne Durand Gauthier CREAZINE.FR

UN MAGAZINE 100% CRÉATIF

Fabienne a lancé son blog depuis plusieurs mois et partage des articles et des interviews passionnantes autour de la créativité pour les Enfants, les Parents et le Professionnels!!! Tous les ingrédients pour dire OUI!!! à ce magnifique projet!

Sur son blog creazine.fr Fabienne vient de lancer le Test de tous les premiers articles… et c’est GRATUIT!!! Ma participation va être le programme en 12 étapes « Voyage au coeur des émotions« ! Ma première capsule (= vidéo pour ceux qui ne connaissent pas le mot technique!) est déjà disponible!!! Alors allez vite visiter le blog et inscrivez-vous pour recevoir le code d’accès pour rentrer dans l’univers des émotions avec moi et aussi avec plein d’autres auteurs créatifs!

DES AUTEURS PASSIONNES

TEDI du blog Les parents évolués – Tedi va vous accompagner à la découverte des saveurs, des formes et des couleurs. Sa première recette à réaliser avec les enfants est déjà disponible!

CAROLINE du blog Le monde dans ma valise – Caroline va vous accompagner faire le tour du monde, voyager dans des pays pleins de couleurs incroyables… et la première étape est déjà dispo!

Et plein d’autres auteurs comme Malou du Labo de Malou, Deborah du blog La simplicité de la Vie

UN CHEF D’ORCHESTRE

C’est Fabienne Durand Gauthier. Elle se présente comme maman, architecte et cuisinière créative… et moi j’en dirais plus, c’est une personne comme j’aime, passionnée, avec 1000 idées à la seconde, hypersensible, toujours en réflexion, prête à se remettre en question et surtout aime passer à l’action! Et oui Fabienne a su mettre en place son blog, entourée de professionnels qui ont su donner forme à ses idées et créer son magnifique blog aux couleurs et formes captivantes!

Fabienne a le sens du lien, de la relation de coeur à coeur… si ça passe, hop elle propose de partir à l’aventure avec elle. Une aventure pleine de liberté créative, un espace ou co-créer, partager ses talents et les mettre au service des Enfants+Parents+Enseignants.

C’est par ce mix de passion, cette sensibilité pour l’humain, pour l’évolution au quotidien dans un cadre sécurisant, stimulant et bienveillant qui a fait que Fabienne m’a donné envie de me lancer dans cette aventure! Et je lui dis MERCI! Merci de tout coeur, car dans mes petits pas de maman et Coach et Formatrice en Éducation Positive passer à l’action n’est pas tous les jours facile!

Et oui j’ai traversé une phase très connu par les entrepreneurs du web, celle de la rencontre avec le syndrome de l’imposteur! Un beau jour il a frappé à ma porte et je l’ai accueilli sans pouvoir m’en débarrasser. Ce fut une experience difficile et en même temps…

UN CADEAU MAL EMBALLE

… oui! Un cadeau mal emballé! J’adore cette expression que j’utilise de plus en plus, car j’ai appris que la vie est vraiment coquine parfois! La rencontre avec le syndrome de l’imposteur m’a permis d’aller à la rencontre des croyances qui me bloquaient et m’auraient empêché d’avancer dans mon projet. J’ai appris à reconnaître mes talents et à donner de la valeur aux compétences apprises autour de l’éducation positive. J’étais encore emprisonné dans la croyance qu’un diplôme peut autoriser quelqu’un à former sur un sujet… et j’étais bien partie à la recherche des nombreuses et innombrables formations pour me sentir légitime et à ma place. Et petit à petit j’ai compris… j’ai pris conscience que tout est là…que c’est mon énergie, ma façon de parler, mes qualités d’écoute qui donnent envie de me suivre. Alors j’ai retrouvé la confiance, la confiance en moi, dans mes projets, mes idées et j’ai osé! J’ai osé aller vers ce qui me cherche depuis toujours… j’ai osé jouer avec la petite Valérie qui est en moi et qui a qu’une envie… de s’amuser, travailler oui mais avec plaisir, sourire et amour.

Alors ce n’est que le début… mon premier programme de formation en ligne pour creazine.fr « Voyage au coeur des émotions » que vous pouvez aller découvrir en avant première! Hâté de recevoir vos retours sur cette page ou bien en message privé! Vos retours sont importants pour faire évoluer mon travail et vous proposer des outils qui puissent répondre le plus possible à vos besoins!

Merci de tout coeur, Valérie!

De la classé inversée… à la cuisine inversée!

De la classé inversée… à la cuisine inversée!

Vous êtes parents? Ou bien vous êtes profs et vous avez des enfants?
Vous aimeriez lâcher-prise sur la préparation des repas et prendre du plaisir à manger sain et simple tout en cuisinant avec vos enfants?
Aujourd’hui je vais vous partager ma pépite du jour avec eux! Par contre avant de vous raconter l’histoire je dis MERCI Tedi, ma chère amie des Parents évolués qui m’a donné l’idée!
LA PETITE HISTOIRE
Nous sommes un mercredi, je vais chercher mes enfants à l’école et j‘ai eu le droit à la question classique « maman, on mange quoi à déjeuner? » Et là, je les ai bluffés… « et bien les enfants, aujourd’hui c’est vous qui allez cuisiner! »… ils m’ont répondu… « oh noooooonnnn ». Je leur ai redit que, oui ils allaient cuisiner, mais aussi choisir le menu! Et là je le sentais… j’ai eu un grand « OUIiiiiii! »
Nous sommes arrivés à la maison et je les ai accompagnés à préparer leur repas préféré (la carbonara!) en utilisant comme ingrédients: la gentillesse, la coopération, l’attention à l’autre, l’amour, le plaisir et ce fut un repas magique. La fin de l’histoire? Ils m’ont demandé si on pourra le refaire tous les mercredi!!!! Merci Tedi, Merci la Vie!!!!
LES INGRÉDIENTS DU REPAS
Je souhaite partager avec vous cette experience pour que vous puissiez vous en inspirer et l’expérimenter à votre façon et avec vos ingrédients! Oui, les vôtres et ceux de vos enfants. Ce qui a fait que le repas et sa préparation ont été succulents est tout d’abord l’attitude et la présence de chacun. Préparer un repas ensemble, avec des enfants ou d’autre adultes d’ailleurs (ha ha! je pense à mon mari!!!), demande de la disponibilité et de la patience. Pour inverser les rôles dans la classe ou dans la cuisine et donc lâcher le contrôle sur l’autre il est essentiel d’être disponible et aussi de se faire confiance.
La grande question à se poser avant de se lancer dans cette aventure, pour qu’elle ne devienne pas « explosive » (et dans la cuisine ça peut être très dangereux!), c’est : « Est-ce que je me sens disponible, détendu/e et prêt/e à accompagner mes enfants à cuisiner? »
LA RÉPONSE EST EN VOUS
… euh… non, pas dans la tête! Dans votre corps! Si ça fait WoW… alors c’est parti! Si vous êtes pris par la peur et la panique, accueillez avec bienveillance vos ressentis et dites-vous tout simplement, « C’est pas pour aujourd’hui! ». Et en même temps écoutez votre envie de vivre cette aventure culinaire avec vos enfants et prenez le temps de vous y préparer!
VOUS ÊTES PRÊTS?
Oui! n’oublions pas les enfants! Est-ce que eux ils on envie? Surtout soyons à l’écoute de leur besoin. Ils pourraient avoir envie et tout d’un coup perdre l’élan créateur! Surtout pas de culpabilité!
0% CULPABILITÉ 100% RESPONSABILITÉ
Cette règle puissante je l’ai entendue lors de ma formation « Savoir-être à l’école » à Living School de Paris et je vous la partage ici et surement bien d’autres fois, car elle est essentielle dans l’éducation des enfants!
Quand un enfant n’a pas envie de continuer à faire une activité, par exemple dans notre cas, si il n’a plus envie de cuisiner alors qu’il s’était engagé, comment réagir? Si vous voulez le braquer et créer de la tension entre vous (!) alors je vous conseil de lui dire :
« Ah non, tu t’es engagé et tu continus, sinon c’est la dernière fois que je te laisse cuisiner! » Une bonne dose de chantage et une grosse crise est assurée! Ou sinon, « Bon, va jouer et je finis », en disant tout bas ou même en pensant, « ouf! je commençais à en avoir vraiment marre »!
ATTENTION AUX OREILLES QUI TRAINENT!
Sophie Néel, dans son livre « La communication positive Parents Enfants » propose differentes astuces, outils et jeux pour aider les enfants à dépasser leurs émotions. Une des astuces est justement de faire attention aux oreilles qui trainent et j’ai envie d’ajouter aussi aux « antennes » qui trainent! Les enfants sont des éponges, vous le savez! Tout ce qui se passe autour d’eux a un impact. Tout ce que l’on dit sur eux a un impact. Si on est contents qu’ils arrêtent de cuisiner, en les culpabilisant, ils vont le sentir. Ils vont sentir qu’on en pouvait plus! Et ils ne voudront peut-être plus recommencer cette experience. Ou bien ils vont crée la croyance qu’ils ne sont pas doués pour la cuisine ou bien d’autre croyances limitantes. Prenez la responsabilité de vos ressentis. Si c’est trop pour vous, accueillez votre besoin et exprimez-le avec le coeur. Les enfants sont naturellement empathiques!
JOUER ENSEMBLE C’EST ÊTRE ENSEMBLE
Quel plus beau cadeau on peut faire à nos enfants et à nous mêmes que jouer avec nos enfants! Ils vous est déjà arrivé de jouer. Arrêtez-vous un instant et repensez à ce moment magique. Des images ou des sons ou même des odeurs vous arrivent? Ces moment magiques partagés avec nos enfants sont ainsi grâce à notre présence. C’est quand je suis pleinement présent à moi-même, que j’arrive à être pleinement présent à l’autre. Comment le sentir? Encore une fois ça se passe dans le corps! Je me sens détendu, tranquille, joyeux. Et si quelque part je ressens une tension je peux l’accueillir en respirant et en portant de la lumière sur cette partie qui a besoin d’attention pour s’apaiser.
A TABLE!!!
Voilà pour vous ce partage de Vie. C’est ma recette personnelle et je suis sure que vous vous y retrouvez aussi. Nous avons tous envie de passer des moment harmonieux à table. Combien de repas « pourris » nous vivons à cause de mauvais ingrédients! Il suffit juste de choisir avec patience et amour ce qui est bon pour nous… mais pour cela, le premier pas est d’apprendre à s’écouter et s’accueillir là où on est sur notre chemin de vie… sans jugements!
MERCI la VIE! Bon Appétit!
Le savoir-être à l’école… une idée folle? Elles l’ont fait!

Le savoir-être à l’école… une idée folle? Elles l’ont fait!

J’inaugure aujourd’hui la boite à MERCI!  Le premier MERCI va à l’école Living School de Paris et en particulier à Anne-Sophie De Oliveira, qui a animé avec passion la « Formation au Savoir-être » , que j’ai suivi le 10 et 11 avril derniers.

Ce fut comme un « bain nourrissant » !!! Oui, car comme vous le savez j’ai lancé, depuis presque un an, le projet Vivre en Harmonie à l’école. Mon souhait est de sensibiliser les enseignants et les parents à l’éducation positive, au « savoir-être » à l’école et à prendre conscience de notre rôle d’adultes vis à vis des enfants.

Je suis maman de deux enfants et je les accompagne dans leur scolarité au quotidien. Comme pour tous les parents, il y a des jours « oui! » et des jours « non! ». Mais quand les jours « non! » sont très fréquents, ça peut être très très dur pour tout le monde. Depuis 6 ans j’ai décidé de ne plus « subir » ma vie de maman et d’apprendre à accompagner mes enfants en donnant du sens à la vie. Tout un art de savoir être à leur côté, de les aider quand c’est utile ou d’être là, juste là, quand ils ont juste besoin de notre présence.

Dans la « Formation au Savoir-être » j’ai retrouvé cet esprit, cette présence et accompagnement.

« Malheureusement, l’environnement éducatif actuel ne favorise pas toujours le développement de ce Savoir-être. Rares sont les lieux où l’on apprend à créer ces relations harmonieuses avec les élèves. Et faute de soutien et de formation adaptée, bien des motivations se perdent et bien des élans sont refrénés. Et pourtant la vocation de celui ou de celle qui s’oriente vers l’éducation est de développer l’épanouissement des enfants et des jeunes. L’objectif de notre formation est d’aborder tous ensemble les conditions de réussite de cette vocation, quel que soit l’environnement ou la spécificité de votre profession dans l’éducation (enseignant, directeur, conseiller pédagogique, éducateur, animateur, médiateur, formateur…). »

Et c’est possible! Cette formation est précieuse pour tous les enseignants. Durant ces deux jours j’ai pris conscience de combien le « savoir-être à l’école » est un challenge au quotidien. Le tout est de ne pas rester seul, car ce challenge est parfois très dur et peut donner envie de tout abandonner. Living School est une école qui a misé sur la qualité des relations entre tous les acteurs. Enfants et adultes, enseignants et parents, tous sont sensibilisés à cet élan du cœur, cette envie de vivre en harmonie à l’école.

Mais pourquoi?

« POUR QUOI » c’est si important d’avoir des RELATIONS DE QUALITÉ?

Pour les enfants: c’est fondamental pour apprendre! Un enfant épanoui, joyeux, heureux, entouré de bienveillance va mieux apprendre. Catherine Gueguen nous en parle très bien dans « Une enfance heureuse ». Tout stress vécu par l’enfant a des conséquences sur le bon développement de son cerveau et donc aussi sur sa capacité à apprendre.

Pour les enseignants: des relations de qualités avec l’équipe, avec les parents et avec les élèves sont fondamentales pour enseigner dans la confiance. Pour moi la confiance est au cœur du métier de l’enseignant. Comment pouvoir accompagner un enfant à apprendre si les parents ne sont pas dans la confiance? Je le vis en tant que maman. Et je sens combien chaque fois que j’ai douté de l’efficacité de l’enseignant de mon enfant, sa relation à l’école était plus compliqué. J’ai toujours souhaité remettre la confiance au cœur de cette co-éducation. Chaque fois c’était un cadeau pour tous de poser le problème sans jugement et trouver ensemble une solution.

Pour les parents: quel bonheur de laisser son enfant à l’école et se sentir en sécurité. Savoir qu’il va être écouté, accueilli et accepté tel qu’il est.

Je vous invite tous à prendre au sérieux (sans se prendre trop au sérieux!!!) cette dimension du savoir-être à l’école, car c’est une affaire de tous! Plutôt que de continuer à se plaindre du système, des profs, des collègues, des parents, apprenons à mieux nous connaitre et prendre soin de nous et de nos relations à l’école.

« Prendre soin de soi » : tout commence par cette étape à mon sens. Comment je me réveille et quelle couleur je donne à ma journée et à celle de mes enfant ou de mes élèves! Prendre conscience que chaque chose qui m’arrive est un cadeau. Oui, par fois mal emballé, mais toujours un cadeau pour évoluer et devenir un adulte exemplaire = qui donne l’exemple aux enfants.

Je termine cet article sur ce mot « exemplaire » qui est précieux pour moi. Donnons l’exemple aux enfants. Quand on leur demande de ne pas crier, rappelons nous de le faire « SANS CRIEEEEEEERRRRR »!!!!! C’est un classique!!! Ça vous est déjà arrivé peut-être? Moi oui! Et quand il m’arrive de retomber dans le panneau, j’arrive enfin à rigoler et me rattraper de suite! Car c’est ça être exemplaire. Ce n’est pas être parfait et ne plus reproduire des comportements contradictoires. C’est tout simplement s’en rendre compte. Et accueillir que « chaque fois que je me plante… je pousse »!!!

Et vous, à qui vous avez envie de dire MERCI aujourd’hui?!

Auteur – Valérie Gauzolino – Coach de vie et Formatrice en Éducation Positive

Le « pouvoir » des mots

Le « pouvoir » des mots

Avez-vous déjà utilisé ce type de phrases avec votre entourage?communication non violente chacal

Est-ce que quand vous étiez petit on vous a dit « t’es pas gentil », « t’es méchant », « t’es paresseux »…?

Cette façon de parler est aussi appelée en Communication Non Violente « LANGUE CHACAL » , la langue des JUGEMENTS, des reproches, des critiques qui dévalorisent l’autre ou soi même (je suis nul, je suis un bon à rien…) et qui ne permet pas de prendre la responsabilité de ses actions et pensées.

Aimeriez-vous plutôt savoir utiliser ou entendre plus régulièrement cette autre langue?

communication non violente girafe

Cette autre façon de parler est appelée « LANGUE GIRAFE ». Associée à cet animal au grand cœur (la girafe en effet à le cœur le plus gros de tous le mammifères terrestres  pour pouvoir pomper le sang jusqu’aux extrémités de son corps), cette langue permet de tout dire et tout entendre dans le respect de soi et de l’autre en préservant la relation.

La Communication Non Violente (CNV) est un outil créé par Marshall Rosenberg, qui nous l’apprend dans son livre, au titre évocateur, « Les mots sont des murs ou des fenêtres » … et oui, les mots ont un grand pouvoir!

J’ai découvert la CNV en 2013 lors d’une Formation à La Rochelle (clic ici pour connaître les formations en CNV). A la fin de la première journée je me sentais chamboulée. Découvrir le « pouvoir » destructeur du jugement et de comment toute mon enfance j’ai reçu des jugements comme des phrases « normales »… et bien ça a été une révélation. Le temps de monter dans la voiture et prendre l’autoroute pour rentrer chez moi, mes larmes ont commencé à couler au même rythme que la pluie. J’avais besoin de décharger ma tristesse… et une question m’envahissait : « Comment les personnes les plus chères au monde ont pu me remplir de jugements? »

Beaucoup d’entre nous on apprit dès le plus jeune âge à poser des jugements sur tout.  Si on a appris cette «langue chacal» et si la « langue girafe » existe, alors, c’est possible d’apprendre aussi cette nouvelle langue!!!

Apprendre ou ré-apprendre?

Ce qui m’a donné envie de transformer ma façon de communiquer a été la prise de conscience que ma façon de parler ne faisait pas du bien à mes enfants. C’est en apprenant à m’écouter que j’ai compris que l’on peut dire la même chose de differentes manières. Une, en culpabilisant l’autre de nos malheurs, et l’autre en se responsabilisant de ce qui se passe en nous et de nos besoins insatisfaits.

Avez-vous vous aussi des difficultés à exprimer vos sentiments et à écouter vos besoins?

Vous avez envie de commencer à prendre soin de vous pour Vivre plus en Harmonie avec vous et les autres?

Continuez à me suivre sur mon blog et sur facebook!

Un nouveau regard sur le cerveau de l’enfant

Un nouveau regard sur le cerveau de l’enfant

pouruneenfanceheureuse-vivreenharmoniealecoleMERCI à Catherine Gueguen, qui nous partage son experience de pédiatre, ses rechercher et études sur les dernières découvertes sur le cerveau, son fonctionnement et son développement depuis la vie intra-utérine.

Ce livre a bouleversé ma vision de l’enfant… tout comme la Communication Non Violente a bouleversée ma vision de la relation à moi même et aux autres.

QUE NOUS DISENT LES NEUROSCIENCES AFFECTIVES?

Aujourd’hui il est possible de démontrer scientifiquement combien toute relation et expérience affective dès le plus jeune âge a des effets profonds sur le développement affectif et intellectuel du cerveau!

Ces recherches menées par nombreux neurologues ont débuté par les découvertes de Antonio Damasio (Los Angeles) en 1995. C’est tout récent. Et en France c’est grâce à Catherine Gueguen que l’on commence à savoir que les gènes et l’environnement influencent et modifient le bon développement du cerveau. Oui oui, l’environnement social et affectif agit directement sur le cerveau affectif et cognitif!

UN NOUVEAU REGARD SUR L’ENFANT…

Un des point qui m’a le plus marquée est qu’un enfant est un être en construction. Son cerveau est fragile, malléable et immature. La dernière partie du cerveau à se former est le cortex orbito-frontal qui régule les comportements émotionnels et sociaux et qui arrive à sa pleine maturité autour des 25 ans!!!

…ET SES COMPORTEMENTS

Cela veut dire qu’un enfant en pleine colère ou en pleur ne peut pas s’apaiser seul. Son cerveau n’est pas encore formé pour contrôler ses émotions et ne peut pas faire autrement que de crier, taper, pleurer. Il est incapable de prendre du recul et encore pire, plus on le laisse seul plus son cerveau va sécréter les molécules du stress. Et oui, car l’amygdale cérébrale (responsable de la sécrétion des molécules du stress) par contre elle, et bien elle est mature dès la naissance!

Vous me suivez? Tout stress et peurs provoqués chez l’enfant sont néfastes pour son cerveau. Car il est incapable de les gérer à cause de l’immaturité du cortex-préfrontal.

Sous stress l’amygdale cérébrale est activée et produit des molécules du stress qui sollicitent le cerveau à produire une trop grande quantité de cortisol. Et vous savez ce que ça provoque? Le ralentissement de la multiplication des neurones et pire leur destruction!

SOUS STRESS ON APPREND PAS!

Sous stress nous le savons bien nous les adultes, on n’apprend pas, on n’est pas bien… et cela vaut encore plus pour les enfants.

QUELLES SONT LES CAUSES DU STRESS CHEZ L’ENFANT?

La pression, l’humiliation, le déni, toute violence physique et verbale, la compétition sont des causes de stress chez l’enfant. La compétition crée du stress, la comparaison, les jugements… oh que la liste est longue.

Mon intention n’est pas de culpabiliser. Profitons de ces merveilleuses découvertes pour pouvoir prendre conscience de ce qui nous limite. Apprenons que tout comportement violent a des conséquences néfastes sur nos enfants. C’est un cercle vicieux. Un enfant qui est en colère et qui ne peut pas s’exprimer, il se défoulera sur soi ou sur quelqu’un d’autre et ainsi de suite. On peut se demander:

Comment arrêter cette spirale infernale et activer un cercle vertueux?

Catherine Gueguen nous apprend que sa passe par la bienveillance, l’empathie, l’écoute, le maternage, le jeu. Quand on n’a pas reçu ce type d’éducation, ce n’est pas perdu. On est toujours à temps pour l’apprendre. La Communication Non Violente est un outil très puissant, la méditation aussi. Apprendre à se dire, à écouter soi-même et  l’autre sans jugement ça s’apprend.

Beaucoup de personnes comme Catherine Gueguen, Catherine Schmider (interviewé par radioCNV de Diane Baran) et d’autres acteurs pour un renouveau de l’éducation sont en train de travailler pour que la communication bienveillante soit une matière apprise à l’école. Nous aimerions voir déjà tout cela appliqué… et en même temps ça demande du temps.

Je suis très confiante sur l’évolution de l’école comme lieu d’épanouissement et de plaisir d’apprendre. Cela se construit… se co-construit… alors si vous y croyez…

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » (Gandhi).

Pin It on Pinterest